Accueil > Conseil

Contribuer à un meilleur avenir

Comment Vebego peut-elle accroître son impact sur la société ?

Une entreprise ne peut pas être épanouie si le monde qui l’entoure ne l’est pas. Telle est la conviction à l’origine de l’ambition de Vebego d’accroître son impact sociétal par la « vitalisation du travail et des soins et services à la personne ».

Annette van Waning, directrice RSE chez Vebego : « En tant qu’entreprise, il est impossible de se contenter de vouloir créer de la richesse et des moyens à partir de la société. Vous cherchez justement à apporter une contribution à un avenir meilleur. Avoir de l’impact. »

Car à long terme tout le monde y gagne : nos collaborateurs, nos commanditaires, la société dans laquelle nous vivons mais aussi nous-mêmes en tant qu’entreprise.

Mais qu’entend-on par impact sociétal en définitive ? Comment le mesurer ? Et comment s’y prendre pour accroître encore un peu plus cet impact ? Pour répondre à ces questions, Vebego a fait appel à Karen Maas, directrice scientifique de l’Impact Centre Erasmus, et Lara Muller, spécialiste en impact social.

Impact et RSE

« Par la notion d’impact, il faut comprendre l’effet d’une organisation sur l’homme, l’environnement et la société », explique Karen. « Là où la responsabilité sociétale des entreprises (RSE) traite souvent de la réduction des effets négatifs d’une organisation sur la société, l’impact a davantage affaire à la création de valeur pour la société. »

Annette ajoute : « Nous voulons aller un peu plus loin que simplement cartographier ce que nous faisons (bien) et rendre des comptes à ce niveau. Nous cherchons à réellement faire la différence. »

Se distinguer

Et pour faire cette différence en tant qu’organisation opérant à l’échelle internationale, Lara sait comment s’y prendre. Dans ses précédentes fonctions en tant que Directrice RSE dans une société immobilière, elle a permis à Karen d’étudier, au nom de l’Université Érasme, l’impact social de l’immobilier.

Ce qu’il en ressort ? Se sentir épanouis dans un quartier en tant qu’habitants exerce un effet direct sur le succès d’un centre commercial dans cette zone, sur le succès des commerçants et donc aussi sur le succès de la société immobilière.

Lara : « Une véritable révélation pour notre stratégie de durabilité, car nous nous focalisions jusqu’alors principalement sur le « côté planète ». Dans notre stratégie, nous avions oublié le fait que les commerçants existaient par la grâce du « peuple ». Des visiteurs aux collaborateurs. »

« Au lieu de se contenter de se concentrer sur les ampoules économiques et les portes à fermeture automatique pour gaspiller le moins d’énergie (et d’argent) possible, nous sommes allés vitaliser les quartiers (avec l’aide de locataires et de la municipalité). »

Nous sommes allés reconvertir les résidents d’un quartier, avons créé des lieux de stage et avons proposé de l’aide à des demandeurs d’emploi du quartier dans la rédaction de leurs lettres de motivation.

Pourquoi, quoi et comment

Karen : « Mais avant de pouvoir passer aux actions précitées, il faut d’abord avoir correctement cartographié l’ensemble, notamment par le biais d’une étude documentaire, sur quelle sorte d’entreprise l’on est, ce qui s’y passe (au niveau sociétal), ce qu’on en dit ou écrit (prestation de service) et sur comment elle peut se démarquer. »

Ce n’est qu’une fois cette idée plus claire qu’il est envisageable d’y associer des objectifs et de réfléchir à des actions. Pour ensuite développer une méthode systématique afin de pouvoir mesurer l’impact direct et indirect de ces actions.

Objectifs de développement durable

C’est le stade dans lequel se trouve aujourd’hui Vebego. Annette : « Et pour tirer aisément au clair l’effet de notre action, nous avons choisi de créer un impact spécifique sur deux des 17 Objectifs de développement durable (ODD), une initiative des Nations Unies pour le développement durable à l’échelle de la planète. »

Nous avons en effet la conviction que Vebego peut apporter sa pierre à l’édifice de l’ODD 3 (santé et bien-être), ainsi que de l’ODD 8 (travail décent et croissance économique).

Ce sont ces deux objectifs qui se rapprochent le plus de la mission de Vebego. Qui plus est, les filiales sont libres de tenir compte de quatre autres ODD, à savoir « Éducation de qualité » (4), « Eau propre et assainissement » (6), « Inégalités réduites » (10) et « Consommation et production responsables » (12). Ce faisant, les entreprises peuvent choisir parmi ces objectifs les deux qui se rapprochent le plus de leurs activités clés.

Assistance de dettes

Le projet d’Assistance de dettes lancé en 2015 constitue une des actions visant à exercer de l’impact sur l’ODD 3 : plus de santé, d’épanouissement et de vitalité. Annette : « Relativement beaucoup de nos collègues doivent faire face à un endettement. Et les dettes rendent les gens parfois littéralement malades. Il est donc essentiel, en tant qu’employeur, de ne pas négliger ce problème. »

En offrant une politique d’employeur attrayante, car un collaborateur bien dans sa peau accomplit un meilleur travail auprès de nos donneurs d’ordres. Mais également parce que les collaborateurs endettés ont un impact important sur les résultats de l’entreprise du fait qu’ils remettent des avis d’arrêt de travail pour cause de maladie plus fréquemment et pour des durées plus longues. »

Impact direct et indirect

Karen : « Ensuite, toute la question est de savoir quel impact direct et indirect l’assistance de dettes exerce et comment l’accroître. Nous voulons clarifier ce point critique par la méthode systématique : la mesure de l’impact. »

« De sorte que Vebego et les filiales prises séparément puissent vraiment travailler sur l’absentéisme pour cause de maladie. Et pour pouvoir compter jusque longtemps sur des collaborateurs davantage épanouis, des clients davantage satisfaits, moins d’absentéisme au travail et des frais réduits pour la société quant aux soins et services à la personne. »

Valeur partagée

« De la sorte, l’on crée de la valeur », résume Lara. « Par la valeur partagée : de la valeur ajoutée pour soi et son environnement. Pour un avenir meilleur. »