Accueil > Soins

Le marché pour les professionnels de santé sous pression partout en Europe

Le marché pour les professionnels de santé sous pression partout en Europe

Aux Pays-Bas, il est difficile pour les prestataires de soins de trouver les bonnes personnes. Mais qu’en est-il dans les autres pays où Vebego est active sur ce marché ?

Belgique

Reflex Healthcare People a été lancée en juin 2000 à Bruxelles avec le détachement d’infirmières et infirmiers pour les hôpitaux de la région. Vebego y a pris part en 2010. Depuis lors, l’entreprise a connu une belle évolution. Le chiffre d’affaires s’élève désormais à 11 millions d’euros. L’entreprise propose des infirmiers et du personnel de soins infirmiers (à domicile). Reflex dispose d’agences à Anvers, Bruxelles, Charleroi et Liège. La société met au travail chaque jour entre 150 et 160 intérimaires. Elle bénéficie d’un effectif de plus de 5 000 collaborateurs dans le secteur des soins et services à la personne.

Le marché

S’agissant du marché, l’on constate une véritable évolution. Les cinq dernières années, un grand nombre d’infirmiers et infirmières sont venus s’ajouter sur le marché belge. Mais malgré cette augmentation, l’afflux n’est toujours pas globalement assez important pour satisfaire la demande. Le vieillissement de la population fait monter en flèche la demande de soins et services à la personne. Parallèlement, dans le secteur des soins et des services sociaux, de nombreuses personnes se trouvent au seuil de leur retraite. Cette combinaison d’événements va entraîner invariablement un besoin accru de personnel soignant dans les années à venir. Le nombre de jeunes qui optent pour un emploi d’infirmier/infirmière augmente bel et bien, mais guère dans une proportion suffisante pour compenser les départs à la retraite. La pénurie augmente ainsi de 3 500 professionnels par an ; soit 2 % du total.

L’avenir

Reflex prévoit que l’année 2019 va connaître un important déficit de nouveaux infirmiers diplômés. Les études vont alors passer de trois à quatre ans, de sorte que pendant un an, aucun nouvel infirmier ni aucune nouvelle infirmière ne sortira de l’école. Reflex veut réagir face à cette situation en engageant des candidats aux profils variés, en formant elle-même son personnel et en créant ainsi un « pool » de personnel disponible. La Belgique expérimente de nouveaux concepts de vie. Reflex prend part à un projet qui permet aux personnes qui ont subi une intervention chirurgicale de passer leur convalescence à domicile. De la sorte, les hôpitaux peuvent remettre plus vite des lits à disposition, et les patients peuvent être sûrs de recevoir les soins dont ils ont besoin à domicile.

Suisse

CarePeople a été lancée en 2013 et présente à l’heure actuelle un chiffre d’affaires de 15 millions d’euros. La société prévoit une croissance limitée de ce chiffre cette année. La raison de cette quasi-stagnation n’est autre que la pénurie d’infirmiers et infirmières.

Le marché

La demande en personnel infirmier, surtout dans les hôpitaux, est en forte augmentation. Dénicher le bon personnel est loin d’être chose facile, le personnel diplômé se faisant rare. CarePeople réfléchit à des solutions envisageables avec des entreprises collègues dans d’autres pays qui font face à la même problématique. Il y a quelques temps, il était encore possible d’engager du personnel qualifié en provenance d’Allemagne, parce que les conditions de travail étaient beaucoup plus favorables en Suisse. Mais désormais ce n’est plus le cas et l’afflux de professionnels allemands est en berne. Embaucher des collaborateurs issus d’autres pays est astreignant, la maîtrise de la langue allemande étant une condition sine qua non et les niveaux de capacités et de compétences différant d’un pays à l’autre.

L’avenir

Dénicher du personnel qualifié est un problème de plus en plus aigu. CarePeople doit chercher à trouver d’autres solutions pour garder du personnel soignant en suffisance. Nous pensons y arriver à travers la formation de nos effectifs et en organisant les tâches autrement. Par exemple, en transférant des tâches de soins et services plus légères à des assistants dûment formés. C’est là une belle opportunité pour certains collaborateurs de se reconvertir dans un emploi dans le secteur des soins et services à la personne. Le fait de compléter autrement, avec davantage de flexibilité, les heures des infirmiers peut rendre la discipline plus attractive, permettant à davantage de personnes de faire le choix d’une formation dans cette branche.

Allemagne

PersonalProfi propose également du personnel dans le secteur des soins et services à la personne. L’entreprise est active à Berlin depuis à peu près trois ans maintenant. Elle demeure une entreprise de taille modérée portant un chiffre d’affaires de 4 millions d’euros, mais elle a l’ambition de croître.

Le marché

Le marché en Allemagne est comparable à celui des Pays-Bas. Le marché du travail pour les prestataires de soins est sous tension à l’heure actuelle. Les employeurs traditionnels consacrent peu d’attention au développement des professionnels du secteur ou à la liberté d’organiser sa journée de travail. À l’origine, il s’agit d’une profession que l’on choisit par conviction et vocation. Le salaire passant ainsi au second plan. C’est encore l’état d’esprit qui prévaut à l’heure actuelle. Cette situation nous offre une opportunité énorme de se démarquer dans ce marché en tant que bon employeur offrant de bonnes conditions de travail. Via une institution d’utilité publique, les demandeurs d’emploi se voient proposer l’opportunité, à travers PersonalProfi, de se faire former en vue d’un emploi dans le secteur des soins et services à la personne.

L’avenir

Du fait de la pénurie de professionnels, les travailleurs peuvent véritablement choisir l’établissement/l’employeur qu’ils souhaitent, et non l’inverse. Il convient donc, en tant qu’employeur, de faire preuve d’attractivité pour les travailleurs en se démarquant, par exemple en proposant de bonnes conditions de travail. Sans oublier que le Family Statement, comme en dispose Vebego, constitue également un important point d’appui à cet égard.

Conclusion

Le déficit de personnel soignant dûment formé sur le marché du travail est un vrai défi à relever dans tous les pays où Vebego est active. Cette situation nous offre également des opportunités de diffuser notre mission, la vitalisation du travail et des soins et services à la personne. Nous tenons les tendances bien à l’œil et nous intervenons notamment en investissant dans les formations et la réorganisation des tâches. Notre avantage réside dans le fait d’y être confrontés dans tous les pays et donc d’être en mesure d’échanger des connaissances en la matière.