Accueil > Soins

Tout le monde mérite une place dans la société

Offrir un soutien personnalisé plutôt que de l’assistance : voilà ce que proposent les professionnels d’UniK, la coentreprise lancée en 2015 entre Assist Zorg et la fondation Stichting Dichterbij.

Yvonne van de Fliert, directrice d’UniK : Chez UniK, nous analysons les possibilités, forces et talents de nos clients. Ensemble, nous trouvons le soutien qui leur convient le mieux. Car tout le monde mérite une place dans la société.

UniK propose une aide spécialisée pour la jeunesse dans le cadre de la loi néerlandaise sur la jeunesse (Jeugdwet) et une aide spécialisée pour les adultes qui peuvent bénéficier de l’aide sociale (Wet maatschappelijke ondersteuning, Wmo). Prenons, par exemple, le soutien à des personnes atteintes d’un handicap physique, mental ou comportemental.

Yvonne : UniK regarde ce qui convient le mieux au client afin qu’il puisse lui-même mieux aménager sa vie. Comme l’accueil extrascolaire, une occupation journalière appropriée ou l’aide au logement, l’assistance professionnelle et l’accompagnement scolaire.

« À compter du 1er janvier 2015, les municipalités ont reçu une vaste responsabilité par rapport au soutien sociétal aux citoyens dans le cadre de l’aide sociale et de l’assistance à la jeunesse (Jeugdzorg) », explique Yvonne. « Ils assument cette nouvelle responsabilité d’une manière qui leur est propre. Dès lors, la demande en prestataires de soins a dû s’adapter. »

UniK, Tout le monde participe

L’approche adoptée par UniK se distingue des autres. L’organisation analyse surtout le réseau propre et l’environnement propre du client. « La solution se trouve en effet souvent tout près. Ainsi, les clients découvrent qu’ils peuvent obtenir beaucoup plus de leur propre cercle qu’ils ne le pensent. Et ils participent plus facilement qu’ils ne le pensaient. »

Jan Joore, responsable opérationnel chez UniK, d’ajouter : « Le travail axé sur le quartier ou le secteur et les équipes locales forment véritablement la recette du succès. Nous nous organisons à partir du cadre de vie et du réseau du client, et nous agissons pour ce faire de concert avec d’autres parties prenantes. »

Pour que chacun ait la place qui lui convient

Jan insiste aussi sur la valeur ajoutée de collaborateurs qui savent ce qui se vit dans le quartier, dans la rue : « Ils savent quelle langue on parle. C’est extrêmement important. La différence entre la problématique vécue dans les villes et celle des campagnes est évidente. Nous y remédions en partant de la connaissance du milieu local. »

« Les évolutions actuelles du marché demandent aux prestataires de soins de faire preuve de flexibilité. »

« De l’avis d’UniK, ce degré de flexibilité et, surtout, le dynamisme dont il faut faire preuve, demandent un investissement supplémentaire de la part des collaborateurs eux-mêmes. « D’autres compétences sont par ailleurs de plus en plus importantes. Nous devons proposer un soutien aussi bien généraliste que sur mesure. »

Une véritable success-story

C’est avec le sourire qu’Yvonne revient sur l’année 2016. « Le défi pour les prestataires de soins consiste à garantir la qualité et la continuité des services dans les limites des cadres nouvellement définis. Nous y arrivons notamment en développant d’autres compétences au sein de notre organisation. Au sein d’une entreprise en bonne santé financière. »

« Nous avons travaillé d’arrache-pied à l’établissement d’une bonne base et d’équipes locales auto-adaptatives », résume Jan. « Nous avons recherché des collaborations et les avons trouvées. Et surtout, nous avons accompli de grandes choses avec nos clients, et avons déjà de très jolies histoires à raconter. »